L’alimentation du futur : qu’est-ce qui va changer dans nos assiettes dans les années à venir ?

Cibo del futuro

L'industrie alimentaire est un secteur en constante évolution. De nombreux changements se produisent en raison des innovations technologiques, des nouvelles exigences du marché et du changement climatique. Il est certainement difficile d'anticiper les nouvelles tendances pour comprendre à quoi ressemblera l'alimentation du futur. Si les articles qui annoncent l'apparition de nouveaux produits dans nos assiettes sont nombreux, ils sont néanmoins tous d'accord sur un point : à l'avenir, c'est sur la variété qu'on va investir.

Selon une étude réalisée en collaboration avec le WWF, les investissements concerneront principalement les légumes, privilégiant les variétés jusqu'à présent sous-exploitées. Aujourd'hui, en effet, notre régime alimentaire est basé sur une gamme très restreinte d'aliments : 75 % de l'approvisionnement alimentaire mondial provient de seulement 12 espèces végétales et 5 espèces animales. En ce qui concerne les céréales, 3 d'entre elles (le riz, le maïs et le blé) représentent à elles seules près de 60 % des calories de notre alimentation.

Cette tendance à privilégier un nombre extrêmement réduit de produits comestibles a conduit à négliger de nombreuses autres variétés qui peuvent représenter une source précieuse de nutrition, notamment en termes de vitamines et de minéraux.

Dans cette perspective, l'étude dresse une liste de 50 produits nourrissants à faible impact environnemental, tous déjà disponibles mais sous-exploités. Examinons ensemble les principaux.

  • Les algues, que certaines cuisines orientales exploitent déjà, connaîtront probablement un développement similaire dans nos cuisines. Riches en nutriments, elles constituent une excellente source d'antioxydants et ont souvent une forte teneur en protéines.
  • Les légumineuses représentent une excellente source de protéines et de fibres, tout en étant très pauvres en matières grasses. Plutôt riches en sels minéraux et en vitamines du groupe B, elles sont également très polyvalentes en cuisine et généralement faciles à conserver. Les variétés à fort potentiel de croissance comprennent les fèves, les graines de soja, les haricots noirs, les haricots à œil et les lentilles.
  • Quant aux cactus, leur présence dans cette liste pourrait étonner. Pourtant, parmi ces plantes, connues principalement pour leur fonction décorative, il existe quelques variétés comestibles qui sont exploitées, par exemple, dans la cuisine mexicaine. Faciles à cultiver, grâce notamment à leur capacité à conserver l'eau et à pousser même dans les climats arides, ils contiennent une grande quantité de vitamines C et E, de fibres, d'acides aminés et de caroténoïdes.
  • Les céréales constituent depuis toujours le socle de l'alimentation humaine. Toutefois, pour des raisons de santé et de durabilité, il est nécessaire de diversifier la source de glucides végétaux, en ne s'arrêtant pas aux sources habituelles (blé, riz et maïs) et en choisissant des types moins courants tels que le sarrasin, l'amarante, le fonio, le blé Khorasan, le quinoa, l'épeautre et d'autres encore.
  • Les fruits consommés en tant que légumes, c'est-à-dire les produits que nous cuisinons comme des légumes même si en botanique ils sont considérés comme des fruits. Ils sont souvent sucrés et contiennent une plus forte teneur en glucides et en eau que les légumes. Les tomates, les aubergines et les courgettes sont sans doute les exemples les plus emblématiques. Parmi les aliments destinés à connaître une croissance figurent les fleurs de courge, les tomates oranges et le gombo.
  • Les légumes à feuilles, polyvalents et nutritifs, sont riches en fibres, vitamines et minéraux, tout en ayant une faible teneur en calories. Parmi les aliments du futur, citons également les bettes, les feuilles de navet, le moringa et le chou rouge.
  • Les champignons comestibles: il en existe plus de 2 000 variétés dans le monde. Très appréciés pour leur goût, ils sont nutritifs, riches en vitamines B et D, ainsi qu'en protéines et en fibres – même si on ne peut pas vraiment les qualifier de végétaux. Les champignons présentent un autre avantage : ils poussent sur des sols où d'autres variétés de plantes n'arrivent pas à pousser.
  • Les fruits à coque et les graines, riches en protéines et en vitamine E, possèdent également un goût et une texture qui en font des produits particulièrement appréciés. Cependant, nous ne consommons que très peu des nombreuses variétés disponibles. Parmi les produits qui présentent le plus grand potentiel, il convient de citer les graines de lin et de sésame.
  • Les tubercules sont riches en vitamines, sels minéraux et glucides et constituent une source d'énergie précieuse. De plus, ce sont des cultures robustes, qui résistent à la fois à la saison froide et aux climats secs. La scorsonère d'Espagne, les racines de persil, les racines de lotus, l'igname pourpre, la pomme de terre mexicaine (ou jícama), ou encore la patate douce : ce ne sont là que quelques tubercules qui pourraient connaître un plus grand développement.
  • Les germes: les graines et les haricots germés ont une valeur nutritive qui peut doubler, voire tripler, celle du produit non germé. C'est pourquoi on pourrait les voir apparaître dans nos assiettes sous forme de luzerne, haricots marbrés ou pois chiches germés.

McCormick est depuis toujours aux côtés des professionnels du secteur agricole pour les aider à relever les grands défis d'aujourd'hui et de demain grâce à des solutions innovantes et des technologies de pointe.

Découvrez tout le potentiel technologique des tracteurs McCormick :

agricoltura di precisione

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fonire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o clicchi su "Accetta" permetti al loro utilizzo.

Chiudi